Actualités

Télétravail et formation à distance, le revers de la médaille ?

Cette année, la pandémie nous a obligés à repenser notre organisation du travail.
Une révolution mondiale qui a conduit notamment à la généralisation du télétravail et de la formation à distance. Ce bond en avant de 10 ans – parfois contraint et forcé – a induit de nouvelles façons de travailler. Quelles sont les conséquences de ces nouvelles formes de travail sur la productivité et le moral des troupes ? Comment tirer le meilleur parti de la situation en cette période de reconfinement ? Éléments de réponse.

télétravail formation bilan

Télétravail, « peser le pour et le contre »

En 2019, les managers étaient plutôt réticents au travail à domicile (seulement 30% des salariés français le pratiquaient, et le plus souvent de façon occasionnelle). Or la transformation numérique a apporté une flexibilité, et le premier confinement a confirmé qu’une nouvelle façon de travailler était possible. Aujourd’hui, avec une connexion internet, des outils collaboratifs et des applications de visioconférence, travailler autrement est devenu la norme. Presqu’une évidence. Avec des environnements de travail déplacés au domicile du salarié, les gains de productivité et les gains financiers liés à l’absence de frais de déplacement sont avancés comme des atouts majeurs. Qu’en est-il exactement ?

Selon l’OCDE, il n’est pas évident que le télétravail augmente la productivité. L’absence d’interactions humaines prive les salariés et les consultants d’informations. Cela peut aussi engendrer une mauvaise appréciation des problématiques et des enjeux d’une mission : « les réunions en face-à-face sont propices à une communication plus performante que ne le sont d’autres formes d’échange à distance tels que le courrier électronique, le chat ou le téléphone ».

Les travailleurs indépendants, auto entrepreneurs et consultants en portage salarial – déjà adeptes de cette pratique avec horaire de travail flexible –, n’ont a priori pas été trop déstabilisés. Cependant beaucoup déplorent la perte du lien social et l’isolement, avec un impact sur leur activité et leur équilibre. Fini les rendez-vous physiques avec les clients, les déjeuners et les soirées pour réseauter. Sans oublier les coachs et formateurs qui ont dû s’adapter très rapidement pour proposer des bilans de compétence et autre enseignement à distance. Et pourquoi pas dans un avenir proche associer distanciel et présentiel ? Car la relation humaine reste un facteur important, notamment dans l’accompagnement au management d’équipe.

Selon la dernière étude Odoxa pour GAE Conseil, le télétravail pourrait même accentuer “les risques de pratiques addictives au travail“. Des modifications de comportements qui s’expliquent par l’angoisse liée à l’épidémie (50 %), l’ennui (60 %) et la “perte de repères” (55 %).

7 conseils pour « avoir toutes les cartes en mains »

En fin de compte, pour bien télétravailler et ménager vie privée et vie professionnelle, tous s’accordent à dire qu’il est nécessaire :

  • d’apprendre à gérer sa charge de travail pour être efficace,
  • de reprendre le contrôle du temps et de ses plages horaires,
  • d’éviter de se disperser dans les tâches du quotidien, en se fixant des objectifs précis,
  • de garder le contact avec ses clients et ses collègues ou partenaires,
  • de bien préparer ses réunions et veiller à ce que toutes les conditions soient optimales, notamment le bon fonctionnement du matériel,
  • de rester concentrer sur la réunion, en évitant d’être multitâche et de se laisser distraire par l’écran,
  • de ne pas abuser des webinaires et visio-conférences, générateurs de fatigue et moins propices à la créativité et à l’innovation.

Formation à distance, « faire bouger les lignes »

Quels que soient les parcours de formation, dispensés dans le cadre de VAE, certifications ou de reconversion professionnelle, le distanciel a aujourd’hui pris le pas sur le présentiel. Alors, lorsque l’on est formateur, repenser et ré-agencer ses ateliers de formation est indispensable. Comment retenir l’attention de ses interlocuteurs derrière l’écran, et stimuler leurs capacités de réflexion ? Parce que certaines personnes vivent plus difficilement que d’autres le télétravail et le confinement, il convient d’être encore plus bienveillant, mais aussi plus créatif.

7 tips de coachs

  • créer un diaporama pour rythmer son intervention,
  • élaborer des quiz, pour une approche ludique et impactante,
  • faciliter les interactions entre les participants,
  • gérer les prises de paroles,
  • diffuser des podcasts ou des vidéos pour alterner les supports,
  • prévoir plus de pauses de courte durée,
  • et pourquoi ne pas proposer des exercices d’étirements ou de respiration pour détendre l’atmosphère ?

Vous êtes formateur ou coach, connaissez-vous les avantages du portage salarial ?
Savez-vous qu’avec Baya Consulting, vous bénéficiez aussi d’un numéro de déclaration d’activité de formation ? En savoir plus

Share

Laisser un commentaire