Actualités

Auto-entrepreneurs, avez-vous déjà pensé au Portage Salarial ?

Portage Salarial VS Micro entreprise

Vous vous êtes lancé en tant que consultant indépendant ? Vous avez créé votre entreprise en optant pour le régime auto-entrepreneur ? Charges, revenus, avantages et contraintes diffèrent en fonction de votre profil et régime… Vous vous demandez si vous avez fait le bon choix ? Avez-vous déjà pensé au portage salarial ?

Etre consultant en portage salarial, c’est bénéficier du statut de salarié :

Il est possible de démarrer son activité professionnelle très rapidement, sans nécessité de passer par la création d’une structure juridique. C’est bénéficier d’une protection sociale complète (santé, retraite et prévoyance, assurance chômage mais également formation continue) contrairement à l’auto-entrepreneur qui peut se contenter du strict minimum en matière de protection.

Un chiffre d’affaires non plafonné !

Si, au 1er janvier 2018, les seuils de chiffre d’affaires des auto-entrepreneurs ont doublé, cela entraîne cependant l’application de la TVA à partir d’un certain montant. En effet, pour être en franchise de TVA, le chiffre d’affaires (CA) annuel ne doit pas dépasser 33 200€ (prestation de services). La TVA s’applique au premier jour du mois de dépassement du seuil de tolérance (35 200€). La réévaluation du calcul des tarifs de base peut être problématique car vous pouvez être amené à repositionner vos tarifs avec vos clients. En dessous de ce seuil, pas de déduction des frais professionnels ou de possibilité d’investissement.

Une gestion administrative allégée :

L’auto-entrepreneur ne doit pas s’acquitter des frais de gestion (de la prestation de la société de Portage Salarial) mais doit cependant assurer sa gestion administrative et financière. Il doit tenir un livre de compte ou utiliser un logiciel comptable certifié. La gestion, c’est du temps qui n’est pas consacré à ses clients et au développement de son business. Si l’auto-entrepreneur dépasse le seuil du CA, il devra faire appel aux services d’un expert-comptable (un coût !). Le salarié porté lui, est déchargé de la gestion de la facturation, du recouvrement, … par le service administratif de la société de portage. Il peut ainsi se concentrer pleinement sur son cœur de métier !

A noter que le portage salarial est cumulatif : un auto-entrepreneur peut également opter pour le portage salarial.

Pour des missions à l’international, le statut d’auto-entrepreneur n’est pas toujours indiqué. Il faut savoir gérer les taux de change et frais bancaires, prévoir une assurance pour ses déplacements et connaitre les spécificités des différents pays. Avec Baya Consulting, vous partez serein, tout est plus simple.

A l’inverse de l’auto-entrepreneur qui est livré à lui-même, vous êtes porté par un accompagnement personnalisé, individuel et collectif. Parce qu’on ne s’improvise pas « entrepreneur », il est important d’être bien entouré. Avec Baya Consulting, vous faites partie d’un réseau, atout indispensable au développement de votre activité et principale source de business. Enfin, vous ne subissez pas l’isolement du chef d’entreprise.

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire