Actualités

Protection sociale des freelances : zoom sur le portage salarial et le chômage

Demandeur d’emploi, vous avez décidé de vous lancer dans une nouvelle activité en freelance ? Vous hésitez entre les différents statuts pour réaliser vos missions ? Le portage salarial est peut-être la solution idéale pour vous. Explications.

Le portage salarial, qu’est-ce que c’est ?

Le portage salarial est un statut innovant, à mi-chemin entre salariat et entrepreneuriat, dédié aux indépendants. Il s’agit d’un statut encadré et pleinement reconnu depuis 2015 et qui possède sa propre convention collective depuis 2017. Si vous êtes demandeur d’emploi en reprise d’activité, le portage salarial est peut-être la solution la plus adaptée à votre situation. En effet, aujourd’hui, des dizaines de milliers d’indépendants français ont déjà opté pour ce statut.

A qui s’adresse le portage salarial ?

Aux personnes en reconversion professionnelle, salariés ou demandeurs d’emploi qui souhaitent développer une activité de freelance ou manager de transition dans le domaine du conseil, le digital, l’IT, les RH ou la formation. Des missions peuvent se présenter mais parfois l’entreprise ne peut pas encore proposer un contrat de travail. Si l’administratif, la comptabilité et les questions juridiques vous effraient, si vous souhaitez conserver la même protection que lorsque vous étiez salarié, si vous n’êtes pas rassuré à l’idée de créer une micro-entreprise alors pourquoi ne pas vous tourner vers le portage salarial ? Il vous permettra de tester vos services sans vous inquiéter des démarches administratives et de facturer en toute sérénité. Un bon moyen de se lancer et de se concentrer sur son cœur de métier !

Comment ça fonctionne si je suis demandeur d’emploi indemnisé ?

Une fois que vous aurez signé votre convention de portage avec Baya Consulting et que vous aurez validé un contrat de prestation de service, cette dernière vous éditera un contrat de travail et un bulletin de salaire en fin de mois. C’est également elle qui prendra en charge la comptabilité, le recouvrement des factures, remboursera vos notes de frais…. En temps que demandeur d’emploi indemnisé, vous pourrez cumuler allocations chômage et revenus en portage salarial. Pour cela, vous devez simplement vous actualiser tous les mois. Pôle Emploi va alors déduire 70% du salaire déclaré sur le montant brut de l’ARE et compléter si nécessaire. Si le cumul est supérieur au salaire de référence (celui qui a défini le montant de vos indemnités journalières lors de votre fin de contrat), vous ne serez alors pas indemnisé. Sachez que vos allocations ne seront pas perdues car vous bénéficierez d’un report en fin de droits. N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec votre conseiller Pôle Emploi sur le sujet.

Les avantages

Un des avantages du portage salarial est qu’il est le seul statut permettant de cotiser au régime général et d’avoir une protection sociale identique à celle d’un salarié : sécurité sociale, retraite, prévoyance, arrêt maladie… et surtout, il permet de bénéficier du chômage dans le cas de l’arrêt de son activité. C’est la société de portage salarial qui fournit tous les documents nécessaires à cette inscription.

Vous continuez à avoir accès aux formations et ateliers proposés par Pôle Emploi pour créer son entreprise puisque vous n’êtes pas encore immatriculé.

En bref, il s’agit d’un statut qui offre souplesse, sécurité et liberté ! Vous n’êtes toujours pas convaincu ? Grâce au portage salarial, vous bénéficierez d’un accompagnement adapté à votre projet, vous aurez accès à de nombreuses formations et vous pourrez rencontrer d’autres professionnels au niveau national et même international !

Share

Laisser un commentaire