Actualités

Catégorie : ‘Freelancing – Consulting’

1 SEMAINE POUR 1 EMPLOI

1 semaine pour lemploi

Rencontrez Baya Consulting sur les prochaines salons organisés par  Pôle Emploi

Pas de frontières pour les métiers technologiques de demain à Archamps (74)

Une journée spéciale entièrement dédiée à l’emploi hautement qualifié en France et à l’international (Suisse)

Jeudi 6 Octobre 2016 DE 9h30 à 17h00
CENTRE DE CONVENTION
92 RUE ADA BYRON
74160 ARCHAMPS TECHNOPOLE

Forum de recrutement et de la création d’entreprise (73)

Conférence sur les alternatives à la création d’entreprise : de 14h à 15 h.

Jeudi 13 octobre 2016 de 14h à 17h
Salle polyvalente Avenue du centenaire
73110 La Rochette

Baya Consulting vous accueillera pour vous présenter les opportunités du portage salarial et les modalités pour créer votre propre emploi en toute sérénité.

De nombreux ateliers et conférences tout au long de ces journées.

Pour en savoir plus, visiter le site pole-emploi.fr

Pourquoi faut-il préférer le portage salarial à l’auto-entrepreneuriat ?

La loi Travail donne à présent au portage salarial un cadre juridique clair, clarifiant les relations entre l’entreprise de portage, le professionnel et ses clients  et définissant les limites et obligations de chacun. Cette réglementation, ajouté à un soutien affiché des pouvoirs publics, va certainement permettre à notre secteur de confirmer sa croissance (+20% par an, en 2016 70 000 français travail via le portage salarial).

Le portage salarial, un régime bien plus avantageux que celui de l’auto-entrepreneur

Aujourd’hui le monde du travail est en pleine mutation : d’un côté la volonté des individus à trouver une autonomie dans leur vie professionnelle, tout en conservant une protection sociale, et de l’autre des entreprises en recherche de flexibilité. Le portage salarial propose justement un régime permettant aux indépendants d’exercer leur activité tout en bénéficiant des avantages du salariat, ceci en introduisant un tiers employeur entre l’entreprise et son prestataire.

Ce principe du tiers-employeur est un argument commercial pour les travailleurs indépendants puisqu’il est désormais vu très favorablement par les entreprises. En effet, les entreprises préfèrent signer des contrats garantis par une structure reconnue comme les entreprises porteuses. De plus, ces contrats les sécurisent juridiquement vis-à-vis de leurs prestataires.
Enfin, contrairement à l’auto-entreprenariat, le portage salarial offre à la fois le statut de salarié et la protection sociale qui en découle mais également une simplification administrative : l’entreprise porteuse gérera à la place de l’indépendant Urssaf, TVA, comptabilité, …

De plus, l’indépendant pourra se concentrer sur son métier et ses missions puisqu’il bénéficiera grâce à la société porteuse de services complémentaires comme l’assistance juridique, les formations, l’accompagnement, le réseau.

Le portage salarial n’est donc pas la seule solution pour les travailleurs indépendants, mais une solution opérationnelle, robuste et efficace qu’il convient d’envisager.

 

Pour compléter, nous vous conseillons de lire Hubert Camus, président du Syndicat des Professionnels de l’emploi en portage salarial dans :

Devenez travailleur indépendant avec Baya Consulting, trouvez l’agence proche de chez vous >

pourquoi portage salarial ou auto-entrepreneur

Le portage salarial aux Oséades

Les Oséades : le plus grand événement dédié à l’entrepreneuriat de Haute-Savoie revient !

Les Oséades événement dédié à l’entrepreneuriat de Haute-Savoie

Evénement à l’initiative du Conseil Départemental, de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat et de la CCI, Haute-Savoie, la 6éme édition des Oséades se tiendra du 23 mai au 10 juin 2016 dans plus de 20 villes du département.

Une centaine de conférences, réunions, pitch… seront proposés aux dirigeants, créateurs / repreneurs pour offrir des solutions concrètes et leur permettre de développer leur business. Les Oséades mobilisent dans leur sillon 80 experts (banques, experts comptables, notaires, assureurs, sociétés de portage salarial…) qui mettront leur savoir-faire et leur expertise au service des participants.

Baya Consulting participe à cet événement pour présenter les avantages et les solutions innovantes du portage salarial et permettre à des entrepreneurs de se réaliser pleinement en toute sérénité et en toute sécurité.
Retrouvez-nous le lundi 23 mai de 11 h à 13h

solutions innovantes du portage salarial pour les entrepreneurs

et le vendredi 27 mai à Annemasse le matin et à Annecy l’après midi.

La femme dans la création d'entreprise

SEMAINE DE L’ENTREPRENEURIAT AU FEMININ

La création d’entreprise au féminin, témoignage d’une consultante de Baya Consulting

Liberté & sécurité, 2 mots qui souvent ne vont pas ensemble mais qui vont très bien aux femmes. Entreprendre c’est tester, c’est innover, c’est prendre des risques. J’ai le goût du challenge, mais moins du risque.

C’est pour cela que j’ai choisi le portage salarial. Ce statut m’a permis rapidement de développer mon activité, d’agir en mon nom ou en sous traitance, de me garantir des revenus lissés et surtout de me libérer des contraintes administratives.

C’est simple, facile et ça peut rapporter….mais cette fois ce n’est pas une question de chance mais une question de lucidité….et d’envie!

Elise ROSIER -BLONDEL
Conseil en stratégie

Pascale SOLONA

Une histoire entrepreneuriale, grâce à Baya Consulting !

Dans la cadre de la semaine de l’entrepreneuriat au féminin qui a lieu du 7 au 12 mars 2016

Les Inattendus de l’Emploi et de la Com’
Une histoire entrepreneuriale, pas si Inattendue grâce à Baya Consulting !

Un succès entrepreneurial ne dépend pas du simple fait d’être une femme. Être une femme n’est ni un atout , ni un handicap! Seul compte le projet,  le courage réfléchi, structuré de se lancer dans le monde de l’entrepreneuriat. Plus encore les partenaires de cette aventure.

La réussite entrepreneuriale : C’est  avant tout être créatif, innovant, flexible  sauf que pour le banquier peu importe l’idée, l’excellence du  produit,  le temps nécessaire au développement, à la construction progressive de l’organisation …  ce qui compte,  ce sont bien   la viabilité du projet, le financement,  la sécurité …

Bref que tout cela soit surtout rentable et sans risque.

Pas si simple de chiffrer du temps, l’émergence d’un concept …  et pourtant … Baya Consulting, et plus encore les équipes de Baya Consulting vous offrent  ce temps précieux, sécurisent tous ces petits pas nécessaires au développement, à la naissance de l’entreprise, et surtout de l’entrepreneur. Leur agilité permet de rendre le dirigeant autonome, de valider le concept même de son entreprise. Plus encore, Baya Consulting fait naître des Dirigeants d’entreprise.

Parce qu’entreprendre c’est oser se faire confiance, c’est croire en son idée, ses produits, ses services. Certaines femmes hésitent encore pensant que l’entrepreneuriat est un espace exclusivement masculin, d’autres sont au contraire de véritables requins. Pour ma part,  je me considère comme une entrepreneuse, j’ai choisi le portage salarial et Baya consulting, je me sens à ma juste place ayant bien conscience qu’entreprendre c’est difficile, point.

Les Inattendus de l’Emploi et de la Com’
Pascale SOLONA
Fondatrice engagée

Le statut de l’auto-entrepreneur

La réforme du statut de l’auto-entrepreneur en 2016

Auto-entrepreneur (micro-entrepreneur depuis le 1er janvier 2016 –  APCE) : le statut de la discorde !

Lors de son discours du 18 janvier dernier, le Président de la République avait annoncé dans le cadre du nouveau plan pour l’emploi, la réforme du statut de l’auto-entrepreneur. Les discussions sont en cours et les mesures défendues par le ministère de l’Economie  reçoivent, selon le journal « Les Echos » l’opposition du Ministère des Finances. Et si la discorde sur cette réforme semble opposer Emmanuel Macron et Michel Sapin, on grince aussi des dents du côté des représentants des PME/TPE.

Les principales nouvelles mesures de simplification pour le statut de l’auto-entrepreneur

portent sur la suppression du stage préalable à l’installation (obligatoire pour les artisans), la suppression de l’obligation d’avoir un compte bancaire dédié et surtout le relèvement des seuils de chiffres d’affaires permettant de bénéficier du statut d’auto-entrepreneur.

Et c’est bien cette dernière disposition, avec le triplement de ce seuil (100 000 € pour les services) qui reçoit toutes les oppositions.

Avec un tel seuil de chiffre d’affaires, cela permettrait « à la quasi-totalité de la population éligible d’opter pour ce dispositif, c’est-à-dire presque tous les artisans et surtout une majorité de professions libérales non réglementées« , selon le ministre des Finances.

Selon la fédération CINOV et le PEPS  (syndicat représentatif des Professionnels de l’Emploi en Portage Salarial) – « rien de tel pour détruire de l’emploi, pour accentuer les défaillances d’entreprises, et précariser davantage des indépendants qu’on incite à raisonner à court terme » avec notamment :

  • L’apparition d’une concurrence déloyale et de nouveaux prestataires à tarifs discount ne faisant qu’opposer les professionnels entre eux.
  • Une protection sociale au rabais qui ne ferait qu’accentuer le déficit des organismes sociaux déjà défaillants.
  • Un risque encore plus grand de requalification pour les entreprises utilisatrices.

Les arbitrages sont en cours et les services de Bercy ne sont pas opposés à une évolution de la réforme du statut.

La réforme de la formation : un tournant significatif !

Exite le DIF pour le CPF

La réforme de la formation engendre des changements substantiels qui vont influencer à la fois les habitudes des salariés mais également le marché de la formation. Nous allons évoquer ici les chapitres qui nous semblent les plus significatifs (ce qui n’engage que nous !).

 

Exit le DIF au profit du CPF

Premier changement important : depuis le 1er janvier 2015, exit le DIF au profit du CPF (Compte Personnel de Formation) !

Il s’agit d’un compte qui suit chaque individu tout au long de sa carrière, de son entrée sur le marché du travail jusqu’à son départ à la retraite. Ce compte est géré par la Caisse des Dépôts et Consignations et est accessible sur www.moncompteformation.gouv.fr. Il convient d’ailleurs que chacun se connecte sur ce compte pour s’identifier et renseigner les heures de DIF non utilisées (informations transmises par l’employeur au plus tard le 31/01/2015).

 

Fonctionnement du CPF

Les heures cumulées dans le cadre du DIF (Droit Individuel à la Formation) et non consommées peuvent être mobilisées pendant 5 ans dans le CPF.

Le principal changement par rapport au DIF tient dans le fait que les formations accessibles au titre du CPF sont à visées qualifiantes / certifiantes. Elles peuvent être suivies sur ou hors temps de travail (attention certaines formations nécessitent l’accord de l’entreprise).

On peut cumuler jusqu’à 150 heures (24h par an jusqu’à 120 heures puis 12 heures jusqu’au plafond). L’acquisition reste proportionnelle au temps de travail.

Ce point est particulièrement important tant pour les salariés que pour les organismes de formation car il ferme l’accès à un certain nombre de formations, suivies via l’ancien DIF, au profit des formations qualifiantes.

Pour utiliser son CFP, il convient également de se rapprocher de la branche dont dépend son activité dans la mesure où une liste des formations accessibles sera (ou a été) dressée dans des accords signés entre la fin 2014 et ce début d’année 2015.

 

L’entretien professionnel

entretien profesionnelDeuxième point important de la réforme : l’entretien professionnel

Deuxième point important de la réforme : l’entretien professionnel, consacré aux perspectives d’évolution professionnelle du salarié, notamment en terme de qualification et d’emplois. Différent de l’entretien annuel d’évaluation, il est doit être organisé tous les 2 ans à l’initiative de l’employeur. Un certain formalisme l’encadre car il doit faire l’objet d’un état des lieux tous les 6 ans potentiellement contrôlable par l’administration.

 

 

Le financement des formations

Troisième point important de la réforme : le financement. En 2016, seuls deux taux seront applicables :

  • les entreprises de moins de 10 salariés verseront 0,55% de leur masse salariale brute
  • les entreprises de 10 salariés et plus de 10 verseront 1% (taux unique).

Reste à l’employeur de financer toujours les actions visant à remplir notamment ses obligations d’adaptation au poste de travail et de maintien dans l’emploi qu’il y soit aidé ou non.

 

Un tournant significatif pour la formation

Formation professionnelle CPF
Cette réforme représente des changements importants pour la formation :

  • avec le CPF, on passe d’une logique de statut (salarié) à une logique de personne (individu)
  • avec l’entretien professionnel, l’entreprise va devoir passer d’une logique de « payer » à une logique de « faire » (engagement)
  • avec la nouvelle fiscalité, l’entreprise va devoir viser à la fois la « qualification » et « l’adaptation et le développement des compétences » de ses collaborateurs.

 

Pour ce qui est du prestataire de formation, cette réforme fait émerger de nouveaux besoins tant pour les salariés que pour les entrepreneurs qu’il conviendra de satisfaire.

Il est clair que le législateur veut faire de la formation une opportunité de développement pour tous.

Petite précision : au moment où paraît cet article, des accords de branches et des décrets d’application de la loi du 5 mars 2014 ne sont pas encore sortis. Reste encore quelques nouveautés à découvrir !

Consultez les solutions formations de Baya Consulting.
Contactez-nous pour toute question concernant la formation.